Retour page précédente

Vœux du Maire

Villeret le 20 janvier 2007

 

 

 

 

 

 

Présentation des voeux à Monsieur Le Maire - Salle des fêtes de Villeret 02  - le samedi 20 janvier 2007 à 18 h 00

 

Monsieur le Maire,

 

Au nom des collègues du Conseil Municipal et, en mon nom personnel, je vous présente nos meilleurs voeux de santé, de bonheur, de réussite, tant dans le domaine communal, que familial et professionnel.

L’année 2006 s’est écoulée. Des événements heureux, des événements moins heureux voire malheureux l’ont meublée.

Rappelez-vous, il y a un an, les températures n’étaient pas celles d’aujourd’hui. Elles flirtaient avec les -10° en France, des SDF sont morts de froid. Elles atteignaient les -40 en Russie, aujourd’hui, en Sibérie, les ours n’arrivent pas à hiberner tant il fait doux, en revanche, la Californie est sous la neige et le verglas. « Un oranger sur le sol irlandais, on le verra jamais ! », chantait Bourvil, est-ce désormais aussi sûr ?

La température, l’eau croupie entretiennent le développement d’un moustique qui, par sa piqûre, transmet le chikungunya, la « maladie de l’homme courbé ». Si le mot a une belle sonorité, il n’en demeure pas moins une souffrance pour nos compatriotes de l’île de La Réunion

Une autre épidémie, la grippe aviaire, a été découverte suite à la mort d’un canard dans l’Ain. Elle a été éradiquée, pour le moment, suite au confinement des volailles et à leur vaccination. Mais, dernièrement, elle est réapparue au Japon.

Et puis, il y a eu le CPE, le Contrat de Première Embauche. Un temps fort dans la vie politique. Son but était de donner une chance aux jeunes qui n’arrivent pas à trouver du travail et inciter les entreprises à les embaucher. Perçu comme une remise en cause du droit du travail : permettre de licencier facilement, sans raison valable, sans explication. De plus, cette loi était passée en force, sans vote par les parlementaires, sans discussion avec les syndicats. Manifestations, grèves d’étudiants et de lycéens, puis appui des syndicats et des partis politiques d’opposition. Finalement, le 10 avril, le gouvernement retire le C.P.E. A ce moment-là, la popularité du Premier ministre et du Président de la République chute dans les sondages.

Où s’arrêtera la technique, où est la limite de la démesure ? Technique et démesure ? Le viaduc de Millau, l’Airbus A 380 nous avait émerveillés. Mais que dire du barrage des Trois Gorges en Chine ? C’est le symbole de la toute-puissance chinoise mais aussi de ses abus. Simplement quelques chiffres : barrage de 2,300 km de large, retenue de 640 km de long, soit de Rennes à Strasbourg. Construit sur le fleuve Yangtzé, 13 villes, 4500 villages et 162 sites archéologiques ont été engloutis sous les eaux. Sans compter le sang de centaines d’ouvriers et les larmes des 2 millions de personnes déplacées. De plus, quel sera l’impact d’une telle retenue d’eau sur l’environnement ? Des écologistes disent que le barrage met en danger la ville de Shangaï pourtant éloignée de 900 km.

La Chine s’éveille, mais un autre grand pays s’éveille aussi. C’est l’Inde. Pour preuve, la main mise de Mittal sur Arcelor pour donner naissance à un géant de l’acier.

Les sans-papiers squattent le gymnase de Cachan après leur expulsion d’une cité universitaire, gymnase qu’ils ne quitteront que seulement après l’attribution d’un vrai logement.

Les SDF, avec l’association des Enfants de Don Quichotte montent des tentes le long du canal Saint-Martin. Quelques jours plus tard, le Président de la République annonce la mise en place du Droit au Logement Opposable.

Je ne peux pas faire l’impasse sur la coupe du monde de foot. Il s’en est fallu de peu, d’une courte tête, de réitérer l’exploit de 1998, la France a perdu en finale, mais retiendra-t-on la victoire de l’Italie ou le coup de tête de Zidane sur Materazzi ?

Campagne anti-tabac, « le tabac t’abat », disait le slogan, il y a quelques années, mais le tabac passif fait aussi des ravages chez les non-fumeurs. A partir du 1er février 2007, il sera interdit de fumer dans les lieux publics.

Faut-il se réjouir de la mort d’un dictateur ? Faut-il pleurer la mort d’un tyran ? Faut-il regretter de n’avoir pas pu tenir de procès ?

A chacun sa réponse. Quoiqu’il en soit, Milosevic, le tyran des Balkans est mort dans la prison du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Pinochet, dictateur du Chili est décédé de sa propre mort à 91 ans sans avoir été jugé de la mort de milliers de personnes. Dernièrement, Saddam Hussein a été pendu en Irak après sa condamnation pour la mort de 148 personnes.

Depuis le 1er janvier, l’Union Européenne est passée de 25 à 27. En effet, deux pays, la Bulgarie et la Roumanie, ont intégré « l’Europe ». La Slovénie, elle, a rejoint la zone euro. Le Monténégro a voté son indépendance

Avril 2006, c’était le vingtième anniversaire de Tchernobyl. On nous a affirmé à l’époque, que le nuage radioactif s’était arrêté aux frontières de la France, ouf ! on l’a échappé belle ! Cependant, les thyroïdes s’en souviennent. Mais à cet anniversaire-là, on préfère le 250ème anniversaire de la naissance de Mozart. Sa musique peut traverser les frontières, les oreilles n’en souffriront pas !

Quittons l’Ukraine, quittons Salzbourg, l’Autriche, pour revenir à Villeret dans l’Aisne.

Il est un anniversaire, Monsieur le Maire, que vous avez eu plaisir à souhaiter, celui de Germaine, de son vrai nom Madame Tordeux Alice, 100 ans ce 12 novembre 2006 ! Et qui était le Président de la République en 1906 ? C’était, ah ! Je vous laisse le temps d’y réfléchir !

Un anniversaire tout simple comme l’a voulu Madame Tordeux !

Bon pied, bon œil, une mémoire extraordinaire, jamais d’accroc avec ses voisins ! Une bonne personne !

Ah ! Si tout le monde pouvait être comme cette dame, sage !

« Sage, ce n'est pas une question de temps, c'est une question de coeur et le coeur n'est pas dans le temps » disait l’un de nos écrivains, Christian Bobin.

Elle est actuellement hospitalisée, nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Monsieur le Maire, vous avez laissé à Jenny, Madame Gozet, le soin de remettre la composition florale. C’était la seconde fois pour elle à qui revenait l’honneur de remettre des fleurs. La première fois, Jenny alors enfant, tendait les fleurs à une autre centenaire, Clémence Marié. C’était en 1952 et, devinez qui était le maire à l’époque ? C’était votre grand-père, Monsieur le Maire, Camille-Parfait Marié.

Peinture, peinture et peinture. Ainsi, peut-on résumer les travaux effectués par nos employés communaux, Albert Foulon et Claude Gauchy.

Albert a terminé la peinture dans la salle des mariages avant de se consacrer à l’entretien courant des bâtiments et des pelouses.

Claude s’est attaqué à la peinture du préau de l’école après que sa toiture eut été refaite par l’entreprise Bas et après la réalisation d’un coin-rangement avec l’aide appuyée de Monsieur Delignières.

Sur sa lancée, peinture du préau côté salle polyvalente.

Puis, peinture de la façade de la mairie, du soubassement de l’ensemble mairie-logements, peinture du mur et de la grille de l’église, de la grille du cimetière, du calvaire et des bancs.

Enfin, peinture des murs intérieurs de l’église.

Claude manie aussi bien la truelle que le pinceau, voyez l’enduit refait en soubassement du mur côté rue du cimetière.

Albert, lui, quitte le tournevis et la peau de chamois, voyez le lustre de l’église, il a retrouvé tout son lustre, pour passer au tracteur et à la pelle nécessaire au gravillonnage de l’impasse du Pré.

Réfection de la salle de bains dans un logement communal par l’entreprise Debauve.

L’année dernière, je saluais la création de deux nouvelles entreprises. Aujourd’hui, la rumeur, vous savez ce bruit, cette nouvelle qui se répand, qui court et qui enfle, comme dit la chanson, a fait son œuvre, tant et si bien qu’une entreprise a dû cesser son activité.

La Communauté du Pays du Vermandois a offert un ordinateur à chaque commune adhérente, mais ni le papier ni l’encre nécessaire à l’impression des différents comptes-rendus, rapports ou convocations. Elle offrira aussi le logiciel de cartographie pour lire le plan cadastral désormais informatisé. Merci Monsieur le Président. J’en profite pour vous annoncer que le plan cadastral sera consultable sur internet dans le second semestre de 2007 sur le site du Ministère des Finances.

Notre village est agréable à vivre. Il pourrait l’être davantage si, d’une part le comportement de certains jeunes, souvent étrangers à la commune, ne venait nuire à la tranquillité du voisinage et si, d’autre part, la possession de chiens réputés dangereux ne venait créer une insécurité avérée. En effet, on doit pouvoir se promener sur les trottoirs ou simplement attraper son autocar, regagner son domicile en toute quiétude, sans la peur au ventre, sans risque de trouver un chien dans sa cour. N’entendons-nous pas à la radio, ne lisons-nous pas dans les journaux les accidents arrivés ici et là, et pourtant, c’était des chiens gentils ?

Depuis cet automne, les piétons, les voitures aussi, ont ressenti une gêne, mais une gêne d’une autre nature. Cette gêne est due à la réalisation de la première tranche d’assainissement, Rue de la Place, Rue Neuve et Rue d’en Bas. Mais, pour son entrée en vigueur, il faudra encore patienter … jusqu’en 2011 voire plus.

L’opération Brioche menée en faveur de l’Association des Amis et Parents d’Enfants Inadaptés, a collecté 331.60 €. Merci aux généreux donateurs et aux personnes bénévoles.

La collecte de la banque alimentaire a atteint les 13 kg de denrées. Merci aux généreux donateurs.

Comme partout ailleurs, les inscriptions sur la liste électorale ont été nombreuses, 26 inscriptions, environ 10%. Les citoyens, prennent-ils conscience de l’importance du vote et du pouvoir qu’ils détiennent avec leur bulletin ? Rendez-vous les 22 avril et 6 mai pour l’élection présidentielle, les 10 et 17 juin pour les élections législatives.

L’état civil de l’année 2006 retiendra 3 mariages, Christophe MOREAU et Géraldine HENON, Jean-Roger AURANGE et Annick AMORY, Patrick DELIGNIERES et Chantal PREVOT. Il enregistra 4 naissances, Alexandra SCHINDLER, Estelle LELONG, Dylan CORNAILLE et Raphaël GOSSET. J’en ajoute 2 autres toute récentes, Enza TRUY et Noa AUDANO. Il consignera 7 décès Yvonne CAGNIART-CORNAILLE, Roger MARIE, Marcelle MARIE-DATHY, Michèle BARRAS-GOBET, Michel BETERMIN, Paulette LENAIN, Luc HANCZAKOWSKI.

Rappelons que le recensement réalisé l’année dernière dénombrait 311 habitants, le même nombre que le recensement de 1999.

Cette année encore, les associations ont animé la vie du village, par des repas, des concours de belote, des manifestations diverses. Il faut féliciter les membres de toutes les associations, des membres bénévoles qui s’investissent en temps, en énergie et aussi en argent.

Oui, il faut remercier notamment les membres du Comité des Fêtes, son président en tête, Jean-Marie Delaine, qui se dépensent pour récolter de l’argent afin d’offrir le repas du 11 novembre aux personnes âgées et leur remettre, à Noël, un colis de qualité, au total 46 colis. Les enfants reçoivent, eux, un jouet et un sachet de friandises.

C’est la deuxième année que le réveillon de la Saint-Sylvestre organisé par l’Association l’An 2000, que vous présidez, Monsieur le Maire et à vos côtés les représentants des différentes associations de Villeret, c’est la deuxième année donc, que le réveillon est annulé. Ce n’est pas à cause du réveillon lui-même, la raison est ailleurs, il faut le reconnaître, l’argent se raréfie dans le porte-monnaie des français. Le bénéfice était partagé, pour moitié à la coopérative scolaire, pour moitié au CCAS, c’est autant de moins dans ces caisses respectives.

Le CCAS a distribué 52 bons d’hiver d’une valeur de 22 euros. Notre pensée s’adresse à nos concitoyens, Madame Rosalie Hanczakowski, Monsieur Georges Cornaille, en maison de retraite et à Madame Jacqueline BETERMIN, hospitalisée momentanément.

Quant à la coopérative pour financer la « grande sortie », prévue, en principe, l’année prochaine, elle devra concevoir un montage financier différent. Pour cela, nous pouvons compter sur l’imagination et la confiance du directeur de l’école. Rendons hommage à nos enseignants qui mettent tout leur cœur pour assumer la tâche difficile, de plus en plus difficile, d’éduquer nos écoliers.

Fidèles aux rendez-vous commémoratifs, les Anciens Combattants guidés par Monsieur Gilbert Hochard, perpétuent le souvenir. Il procède à l’occasion à la remise de médailles et décorations. Au passage, excusez-moi, Monsieur le Maire, d’avoir oublier de vous citer votre nom l’année dernière pour la remise de la médaille du djebel.

Le club de judo, avec à sa tête, Michel Mioque, bien épaulé joue gagnant avec un effectif de 43 adhérents. Trois champions de l’Aisne, une championne de Picardie, sans compter des podiums. Ce « petit » club enregistre les meilleurs résultats de sa catégorie, c’est certainement dû à la communion, à l’entente parfaite entre les enfants.

Le Tennis de table présidé par Bruno Delignières continue ses compétitions au sein de l’UFOLEP saint-quentinois. Avis aux intéressés, entraînement tous les mardis à 19 h 30.

Des enfants pratiquent le judo, d’autres s’essaient au ping-pong, mais environ une dizaine joue au football. Certains évoluent au sein de l’Entente Sportive Epehy-Le Ronssoy, les autres à l’USR, Union Sportive de Roisel dont l’entraîneur des grands est Monsieur Becquet. D’ailleurs, compte tenu des résultats élogieux de son équipe, on murmure dans les milieux autorisés qu’il aurait pu être secrètement pressenti comme entraîneur au PSG, en remplacement de Guy Lacombe ?

Les chasseurs, Rémy Saby à leur tête, à cause de circonstances climatiques peu favorables à la reproduction du gibier, n’ont pas réalisé le tableau de chasse espéré.

Voilà en quelques mots le résumé de l’année passée.

Non, encore une indication sur les finances communales : Monsieur le Maire, vous et le conseil municipal, avez dû revoir à la hausse les taux des impôts locaux pour faire face à l’augmentation croissante des charges. Rappelons cependant que les taux étaient les mêmes depuis 9 ans.

Concernant la distribution de l’eau, le Service des Eaux a du faire face à 2 fuites coup sur coup. Aussi, le Service gestionnaire a été contraint à prendre plusieurs décisions, notamment la suppression des 10 premiers mètres-cubes jusque-là offerts gratuitement et l’augmentation de 10 centimes d’euros du mètre-cube.

Reste à souhaiter que ce genre d’incidents ne se renouvelle pas trop souvent !

La réponse à la question posée tout à l’heure était : Armand Fallières.

Ceci dit, il me reste, Monsieur le Maire, à vous souhaiter une bonne année 2007.

                                                                                                                                                Christian MARTINE  « 2ème adjoint »

 

Réponse à Monsieur Martine et vœux de Monsieur le Maire

 

Mes chers amis

C’est avec un réel plaisir que mon épouse et moi-même vous accueillons pour cette traditionnelle cérémonie des vœux.

Je vous remercie, Monsieur Martine, et je remercie le Conseil Municipal des ses bons vœux.

Vous nous avez rappelé Monsieur MARTINE les divers évènements heureux ou malheureux de cette année 2006, je n’y reviendrai donc pas et me tournerai vers l’avenir.

2007 sera une année importante pour notre pays qui devra se choisir un nouveau Président ainsi qu’une majorité  pour l’épauler.

Souhaitons que ce futur Président, ou cette future présidente, porte les couleurs essentielles de notre république : La liberté, l’Egalité, la Fraternité.

Souhaitons que la priorité des élus qui prendront la direction de notre pays soit la lutte contre les inégalités, la lutte contre le chômage et la précarité.

Souhaitons pour les français la reprise de l'activité économique, le retour à la confiance et à la cohésion nationale.

Souhaitons que notre petite commune progresse et que les projets que nous développons, aboutissent.

Comme les années précédentes, Monsieur Martine, vous avez  également rappelé les évènements qui ont marqué notre commune en cette année 2006, puis vous avez dressé un inventaire complet des actions menées par l’équipe municipale.

Je ne reviendrai donc pas sur ce qui a été, mais je tiens à vous dire quelques mots sur quelques faits qui se sont déroulés tout au long de cette année 2006 et qui ont réussi à nuire à la tranquillité du village.

Quelques individus de Villeret ou d’ailleurs, dont certains ne sont même pas majeurs et auraient dû être sous la surveillance des parents, ont pris un malin plaisir à troubler l’ordre public lors de réunions nocturnes prolongées, au cours desquelles l’alcool faisant son effet, des dégradations ont été commises sur les biens communaux et privés.

La violence en paroles et même en gestes envers moi-même ou envers les autorités a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Après l’intervention rapide de la gendarmerie, plainte a été déposée et l’affaire ira jusqu’à son issue, tant pis pour les contrevenants, souvent récidivistes qui devront payer la facture.

Parlons maintenant de ce que sera 2007 et les projets que nous souhaitons voir se réaliser.

Je voudrais tout d’abord vous dire qu’entre ce que nous rêverions de faire et ce qui est réalisable, il faut souvent faire des choix qui s’avèrent difficiles.

Il y aura d’abord des dépenses obligatoires d’entretien courant, les dépenses d’équipement pour l’école, les services communaux, les aides diverses aux associations, les frais de personnel et les charges diverses.

Nous verrons aboutir quelques projets d’investissement comme la réfection de l’électricité à l’église ou la réfection d’une salle de bain dans un logement communal.

2007 verra aussi , je l’espère, la mise en place d’un parc d’éoliennes  sur Villeret, Pontru et Pontruet.

Un mât a d’ailleurs été installé afin d’effectuer des mesures dans le cadre de l’étude de faisabilité. Le permis de construire a déjà été déposé en Mairie.

Ce procédé écologique de génération de l’électricité se développe partout dans notre pays et il est important de nos jours de développer les techniques de fourniture d’énergie qui ne soient pas polluantes.

Ce projet est donc le bienvenu, d’autant plus que  la commune profitera d’une rentrée d’argent supplémentaire grâce à la taxe liée à cette installation.

En ce qui concerne l’assainissement, les travaux seront bientôt terminés, la route et les trottoirs seront remis en état et la circulation pourra redevenir normale dans le village. Malheureusement, personne aujourd’hui ne peut donner une date pour le raccordement au réseau, les prochains travaux n’interviendront que dans plusieurs années.

Dans quelques jours, tous  les habitants recevront dans leur boîte aux lettres un exemplaire du courrier picard, sur lequel figurera une photo aérienne de notre village.

Le coût de cette opération est totalement pris en charge par la commune.

Pour terminer, je remercierai tous ceux qui œuvrent à l’animation de notre commune, les membres du Conseil Municipal, le corps enseignant, les membres des associations et leurs dévoués présidents, sans oublier tous ceux qui oeuvrent dans l’ombre pour le bien être de tous.

Je remercierai également les artisans qui répondent toujours présent lorsqu’on les appelle et c’est souvent dans l’urgence qu’ils doivent intervenir.

Je n’oublierai pas non plus de remercier le personnel communal qui met sa compétence au service de tous.

Avant de vous inviter à partager le verre de l’amitié, je vous demande de bien vouloir avoir une pensée pour tous ceux qui nous ont quitté au cours de cette année 2006.

Bonne année à tous.