Retour  page précédente                  

Vœux du Maire

Villeret le 17 janvier 2009

 

 

 

  

 

Présentation des voeux à Monsieur Le Maire

Salle des fêtes le samedi 17 janvier 2009 à 18 h 30

 

Monsieur le Maire, Au nom des collègues du Conseil Municipal et, en mon nom personnel, je vous présente nos meilleurs voeux de santé, de bonheur, de réussite, tant dans le domaine communal, que familial et professionnel.

Que retenir de l’année 2008 ?

Une météo pas très engageante, une fin d’année dans le froid et le gel.

Entre l’affaire Jérôme Kerviel, le traider qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société Générale et la fraude de Bernard Madoff, évaluée à 50 milliards, la crise boursière s’est enflée provoquant une crise économique avec un chômage mondial record en vue d’ici fin 2009 selon le Bureau International du Travail. Des banques américaines ont fait faillite.

Bien sûr, nous nous sommes réjouis de la libération d’Ingrid Bétancourt après 6 ans de captivité entre les mains des Farc en Colombie.

Rappelez-vous le 08-08-08-08-08. Non, ce n’est pas le numéro de portable de Monsieur Becquet, mais c’était la date d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin, le 08 août 2008 à 8 heures 8 minutes. Vous avez certainement apprécié la cérémonie d’ouverture au stade de Pékin, appelé le nid d’oiseau à cause de son architecture, cérémonie avec cette chorégraphie, à la fois impressionnante et terrifiante. On a encore en tête le passage de la flamme olympique à Paris, émaillé de confrontations entre forces de police et manifestants protibétains et antichinois.

Nos compétiteurs ont récolté 41 médailles, le nombre escompté. Mais, avec beaucoup moins de retentissement, les athlètes de Handisport ont fait mieux que les « valides ».

Et alors que les jeux se déroulaient, la Géorgie en profitait pour envahir l’Ossétie du Sud.

Nous avons pleuré la mort de 10 soldats du 8ème RPIMa tombés dans une embuscade en Afghanistan.

Nous avons ri avec le film « Bienvenue chez les Ch’tis ». Cette comédie devient le plus gros succès du cinéma français dépassant les 20 millions de spectateurs. On a moins apprécié la lecture de la banderole anti-Ch’tis déployée lors de la finale PSG-Lens au stade de France.

Autant on a vibré lors des J.O. pour nos athlètes, autant on a pesté contre l’Equipe de France lors du championnat d’Europe organisé par l’Autriche et la Suisse, je ne me rappelle même pas si elle a passé le 1er tour. Le vainqueur de l’Euro en a été l’Espagne face à l’Allemagne 1-0. L’Espagne également victorieuse au tournoi de tennis de Roland Garros avec Rafael Nadal, et au Tour de France avec Carlos Sastre.

En septembre, pour célébrer le 150ème anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, le pape Benoît XVI est venu à Paris et à Lourdes.

En cette année 2009, retenons entre autres 5 dates anniversaires :

- Celui de l’euro, 10 ans déjà et accusé encore aujourd’hui de tous les maux. Notons, au 1er janvier, l’entrée de la SLOVAQUIE dans la zone euro.

- Celui de la chute du mur de Berlin, 20 ans

- Celui de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, 1 an.

- Celui de la révolution en Iran, 30 ans. Et alors ! Bien sûr, c’est un pays lointain pour nous, mais compte tenu des évènements actuels au Proche-Orient, on ne peut l’ignorer.

- Celui du 1er homme à marcher sur la Lune, 40 ans.

Parmi toutes les personnalités décédées cette année, de Carlos à Henri Salvador en passant par Pascal Sevran, de Paul Newman à Guillaume Depardieu en passant Yves Saint-Laurent, il en est qui resteront plus ancrées dans les esprits soit par leur vécu, soit par des questions de société posées, soit par des exploits sportifs.

Par leur vécu, c’est le cas du dernier poilu survivant de la 1ère guerre mondiale, Lazare Ponticelli qui s’est éteint à l’âge de 110 ans. Tout comme son prédécesseur, Louis de Cazenave, il refusera les obsèques nationales promises par le président Chirac.

C’est aussi le cas de Aimé Césaire, décédé à 94 ans, maire de Fort-de-France pendant 56 ans, de 1945 à 2001. Les martiniquais l’ont pleuré, les amateurs de poésie et de littérature, aussi. Il est également l’inventeur du concept de « négritude ». Les hommes politiques en déplacement aux Antilles se faisaient un honneur de le rencontrer. La France a organisé des obsèques nationales.

C’est aussi le cas de Madeleine Cinquin. Qui est Madeleine Cinquin ? Elle est plus connue sous le nom de Sœur Emmanuelle. Elle nous a quittés à l’âge de 99 ans. Elle a partagé pendant plus de 20 ans la vie des chiffonniers du Caire et a mené une lutte acharnée contre la pauvreté et l’exclusion avec un franc parler. On l’appréciait pour son engagement, son enthousiasme, sa joie de vivre.

Par des questions de société posées : ainsi Chantal Sébire, 52 ans. Atteinte d’une tumeur incurable, elle avait sollicité en vain auprès de la justice le droit à l’euthanasie. Elle a été retrouvée morte à son domicile. L’enquête a conclu à un suicide aux barbituriques.

Par des exploits sportifs, ainsi, Sir Edmund Hillary, le vainqueur de l’Everest en 1953.

3 français reçoivent le prix Nobel. Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi reçoivent le prix de médecine, Jean-Yves Le Clézio, le prix de littérature.

Les élections du président américain ont monopolisé les médias. Le 4 novembre, le 1er président américain de couleur noire était élu. L’élection de Barack Obama a suscité un immense espoir, mais qu’en sera-t-il ? Il prend ses fonctions le 20 janvier.

En Russie, le nouveau président Dmitri Medvedev remplace Vladimir Poutine qui prend le poste de premier ministre.

On a tremblé en voyant le baril de pétrole atteindre 135 $ en mai et le prix des carburants s’envoler à la pompe. Quel en serait l’impact sur notre vie quotidienne ? Ces derniers jours, il se négociait à la bourse à son prix le plus bas, 39 $ mais la question reste d’actualité.

En France, comme dans les autres pays, la vie est difficile pour bon nombre de citoyens. Au nom de l’économie, on veut nous faire travailler le dimanche, on restructure, on ferme des services. Ainsi, la trésorerie de Le Câtelet a baissé son rideau le 31 décembre.

Dans notre village, les élections municipales et cantonales se sont bien déroulées, dans un climat nettement moins tendu qu’au parti socialiste pour le choix du 1er secrétaire. Votre liste, Monsieur MARIÉ, est passée au grand complet. Et vous, Monsieur le Maire, vous avez recueilli 143 voix sur 200 suffrages exprimés, 71.5 % voilà un score qui témoigne de votre popularité.

Vous commencez votre 3ème mandat. Avec 2 mandats accomplis (13 ans, 6 ans le 1er, 7 ans le deuxième), vous arrivez en 3ème position, en terme de durée de maire, derrière Jean Dessenne (26 ans 9 mois) et Richard Saby (16 ans) et avant Edouard Séverin (11 ans 8 mois).

Mais celui qui comptabilise le plus grand nombre de mandats dans l’histoire récente de Villeret, disons les 120 dernières années, est, sauf erreur de ma part, Guy, Monsieur Guy Delignières. 37 années révolues. Il a entamé, l’année dernière, son 7ème mandat. Et il est toujours aussi motivé, dévoué, présent, assidu à sa tâche d’élu ! Nous pouvons l’applaudir !

Peut-être, l’avez-vous lu dans le bulletin municipal, fin avril, nous avons eu l’honneur d’accueillir Monsieur Geoffrey SMALL et sa fille Chérie. C’est un citoyen australien dont le père, Grafton Roy SMALL a combattu ici à Villeret. Il a été honoré pour acte de courage face à l’ennemi lors de combats qui se sont déroulés à Villeret en septembre 1918. Geoffrey a apporté une copie de la médaille où apparaît en toutes lettres le nom de la commune de Villeret ainsi que le certificat du ministère de la guerre attestant de cette bravoure. Venu avec de la documentation décrivant et situant le lieu du combat, nous l’avons conduit sur les traces de son père. Il en a été très ému ! Monsieur le Maire, vous lui avez remis la médaille d’honneur de la commune de Villeret. Monsieur Dessenne lui avait préparé toute une documentation relative à ces combats, il en a été très touché ! On a du se remémorer notre anglais. Monsieur le Maire, you speak english very well, and Mister Becquet also. The teacher was with us to bring more explications. Yes Sire !

En période électorale, les travaux sont mis en sourdine.

Le chauffage de l’église remonte à l’année précédente.

Un emplacement de stationnement pour handicapé a été dessiné devant la maison de Monsieur Pierre Dubuis.

L’entretien courant des bâtiments communaux, l’entretien des écoles, la tonte des pelouses a occupé notre employé communal, Albert. Il a aussi la surveillance quotidienne du château d’eau.

L’opération « Brioches » menée en faveur de l’Association des Amis et Parents d’Enfants Inadaptés, a collecté la somme de 285.96 €. La collecte de la banque alimentaire a rassemblé 13 kg de denrées. Merci aux généreux donateurs et aux personnes bénévoles.

L’état civil de l’année 2008 retiendra 1 mariage, celui de Nicolas Lambert et Audrey Graux. Il enregistra 4 naissances : Lorick Lelong, Tony Marlier, Mélissa Marlier-Lelong et Mélusine Villeval. Il aura consigné 6 décès, Robert Marié, Madame Nicole Marié, Madame Lucie Lelong née Héry et Madame Simone Dubuis née Ricolet, Madame Léonie Baudoux née Thuet et Madame Liliane Granjan née Guidet. Et ajoutons-y le décès de Monsieur Luc Charlet.

Cette année encore, les associations ont animé la vie du village, par des repas, concours de belote, manifestations diverses. Il faut féliciter et encourager les membres de toutes les associations, des membres bénévoles qui s’investissent en temps, en énergie et aussi en argent.

Adressons nos remerciements à Jean-Marie Delaine, qui a été président du Comité des Fêtes pendant 13 ans. Saluons le nouveau président Ludovic Alexandre, souhaitons-lui d’être bien soutenu dans sa nouvelle fonction afin de récolter suffisamment d’argent pour offrir le repas du 11 novembre aux anciens et leur remettre, à Noël, un colis de qualité Cette année 47 colis d’un montant de 30 € ont été confectionnés. De plus, 39 adolescents ont reçu un sachet de friandises d’une valeur de 15 €, enfin 16 bambins non scolarisés sont repartis avec un jouet d’une valeur de 10 € et un sachet de friandises du même montant. Merci Père Noël du Comité des Fêtes !

Le CCAS a distribué 45 bons d’hiver d’une valeur de 23 euros. Madame Germaine TORDEUX, 102 ans révolus, Monsieur Georges CORNAILLE, 97 ans, tous deux en maison de retraite, ont reçu, eux, une boîte de chocolat.

Aux enseignants du regroupement scolaire HARGICOURT-VILLERET nous leur rendons hommage, à eux, qui mettent tout leur cœur pour accomplir leur tâche, de plus en plus difficile.

Fidèles aux rendez-vous commémoratifs, les Anciens Combattants emmenés par Monsieur Gilbert HOCHARD, perpétuent le souvenir. Lors des dernières manifestations patriotiques, le président a remis le diplôme de porte-drapeau à François Jouve et Christian Goubet. René Gobet remplace Jacques Delville comme porte-drapeau. Lors de la commémoration du 90ème anniversaire de l’armistice, les enfants des écoles ont déposé au monument aux morts un œillet blanc à l’appel du nom de chaque soldat tombé pour la patrie.

Le club de judo présidé par Michel MIOQUE, recense 65 licenciés. Il représente avec beaucoup de brio les couleurs de Villeret et d’Hargicourt sur les tatamis de la région. Félicitations !

Le Tennis de table avec ses 5 pongistes présidé par Bruno DELIGNIERES continue ses compétitions en UFOLEP.

Les 11 chasseurs, Rémy Saby à leur tête, traquent le gibier, lequel n’est pas toujours au rendez-vous.

Souhaitons, Monsieur Le Maire, que cette nouvelle année soit porteuse de projets et voit la concrétisation de certains d’entre eux, pour le bienfait des habitants de Villeret. Le conseil municipal s’y consacre.

Monsieur le Maire, je vous souhaite, à vous et à votre famille, une bonne année 2009.

                                                                                                                                                         Christian Martine  Adjoint

 

Le Mot du Maire

 

 (Discours de Mr Michel MARIÉ le 17.01.2009)

 

Chers amis,

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille ce soir.

Je ne vais pas revenir  sur le bilan des réalisations ; telle que l'on a l'habitude de l'entendre de  la part d’un Maire en début d'année, en effet ce qui a été fait, vous le voyez et ce qui n'a pas été fait, encore plus…

Habituellement, la période des voeux est une occasion joyeuse et festive de se retrouver et de se souhaiter de bons moments pour l'année qui va débuter.

Ce soir, nous ne pourrons malheureusement qu'arborer une certaine morosité, si l’on en croit tous les indicateurs socio-économiques, récités inlassablement sur nos écrans de télévision.

Les difficultés pour la plupart d'entre nous sont telles que la ligne de conduite à suivre ne peut être que celle de la réserve.

Cette crise, elle est là, elle touche toutes les couches de la population. Les familles, les retraités, les entreprises, les commerces, les associations, nous sommes tous dans la même tempête et nous regardons tous le ciel en espérant que les nuages vont se dissiper.

Dans cette société en transformation permanente, le pire alterne souvent avec le meilleur.

Dans quelques jours un métis noir, va s’installer aux commandes de la première puissance mondiale. Le rêve de Martin Luther King et de tous les humanistes, est devenu réalité.

C’est une onde de choc dont chacun a pu mesurer l’ampleur. Le peuple américain, celui-là même qui a inventé la ségrégation raciale a fait preuve d’une maturité démocratique que le reste du monde peut lui envier.

Malheureusement, en ce début d’année, nous ne pouvons que penser fortement aux familles palestiniennes qui pleurent leurs morts. Ce conflit meurtrier est depuis des années un problème qui divise le monde et pourtant il faudra bien que cela cesse.

Devant ces images effrayantes d’un monde agité, il faut reconnaître quand même que pour l’instant, dans notre vieille Europe, nous  vivons relativement à l’abri de toutes ces horreurs.

Le bonheur aujourd’hui, étonnamment, c’est trop souvent de ne pas souffrir des problèmes dont les autres sont affectés.

Ce constat peut effrayer, mais l’inquiétude ne chasse pas nécessairement le bonheur. Au contraire, il est normal d’être inquiet mais il n’est pas interdit d’être heureux.

Une nouvelle année ce doit être avant tout une bouffée d’espoir.

Peut-être la possibilité de changer ce qui n’allait pas.

Permettre d’oublier le passé, mais toujours garder à l’esprit que le plus important demeure le futur.

Ce futur qui n’est peut-être pas un cadeau ; mais néanmoins un défi au présent. Bien davantage encore… Regardons attentivement le présent, le futur pour partie est déjà dedans.

L’année 2009 c’est déjà pour nous : la fermeture de la Perception du Catelet, la  fermeture prochaine de la Poste d’Hargicourt . Il ne nous reste plus que les écoles, en espérant qu’elles soient maintenues en milieu rural.

Notre petite commune n’est, elle non plus, pas épargnée par les difficultés, mais grâce à une gestion rigoureuse et des ambitions raisonnables, nous pouvons faire face à l’avenir avec optimisme. Je remercie les électeurs qui nous ont une nouvelle fois fait confiance en 2008 et nous ont reconduit pour un nouveau mandat de six années.

Notre objectif est d'aménager notre commune, permettant à chacun de se sentir bien et de se retrouver dans un environnement agréable, convivial et sécurisé ; avec le souci permanent de faire évoluer nos projets dans une démarche de développement durable en ayant toujours à l’esprit la rigueur et le sens de la responsabilité.

Que sera 2009 ? Quels projets sont prévus ?

Le Service des Eaux doit faire face à une première dépense importante en ce début d’année ; le remplacement de la pompe qui nous a lâchés il y a quelques jours. Le gel n’est en aucun cas responsable de la panne comme la rumeur le laisse entendre, ce n’est qu’une avarie de la pompe immergée.

Dès le premier jour, la fourniture de l’eau a été rétablie en nous connectant au réseau voisin d’Hargicourt, grâce au concours efficace de Monsieur Roland Hocquet et du SIDEN. Bien sûr, les habitations situées en hauteur ne reçoivent pas un débit suffisant, nous en sommes désolés. Les travaux seront réalisés cette semaine et la remise en eau complète est prévue pour vendredi prochain.  Ce délai peut paraître long, mais il faut bien savoir que la panne était importante et que les travaux à réaliser sont complexes.

Pour ce qui est des investissements pour 2009, nous nous tiendrons au programme prévu dans notre campagne électorale et si nous pouvons faire plus, nous le ferons, mais l’imprévu reste toujours une variante dont on doit tenir compte.

Monsieur Martine a adressé nos remerciements aux associations, aux enseignants, au personnel communal. Je voudrais y ajouter notre profonde gratitude aux bénévoles qui  œuvrent dans l’ombre, discrets mais efficaces ; les membres de la bibliothèque communale, au service de tous aux heures de permanence, les participants aux différentes quêtes sur la voie publique, Monsieur Roland Gozet , qui se charge chaque matin et chaque soir de la grille de l’abribus.

Avant de conclure et de vous offrir le verre de l’amitié, je voudrais que le personnel communal, les enseignants, les responsables de la bibliothèque ainsi que Mr Roland GOZET viennent me rejoindre.

Le conseil municipal, les adjoints, mon épouse et moi-même restons à votre écoute et vous souhaitons une année 2009 heureuse, pleine de santé et de prospérité.

                                                                                                                          Michel MARIÉ  Maire