Voeux du MaireVilleret 02, Samedi 24 janvier 2004 à 18 heures 30, Salle polyvalente.

 Retour à l’accueil

 

 

 

 

 

Michel, Monsieur le Maire,

 

Ce n’est pas faire preuve d’une grande originalité que de dire qu’une nouvelle année est commencée, c’est d’ailleurs, la raison pour laquelle nous sommes ici, réunis ce soir.

Aussi, Monsieur le Maire, au nom de mes collègues du conseil municipal et en mon nom personnel, je vous présente nos meilleurs vœux de bonheur, de santé, de réussite tant dans le domaine communal que professionnel et familial.

 

Que restera-t-il de l’année 2003 ?

Pour nous, habitants de Villeret et des environs, qui n’avons pas subi de catastrophes naturelles, ce sera certainement la température, températures de cet hiver et de cet été.

Rappelez-vous, l’hiver de janvier 2003 a été très froid, si froid que le gel a mis en péril le blé, au point de réensemencer quelques parcelles ;

Cet été, les records de chaleur ont été battus un peu partout, en France et à l’étranger ;

La sécheresse, dans certaines régions a favorisé les incendies, bien souvent allumés par des pyromanes ou des inconscients.

La canicule, cause de déshydratation, a précipité le décès de plusieurs milliers de personnes âgées, notamment dans les grandes villes.

 

Mais la température se retrouve aussi dans d’autres domaines, en diplomatie, par exemple :

Les relations franco-américaines ont subi un refroidissement certain au sujet de la guerre en Irak, la France n’y étant pas favorable.

Notons, avec bonheur, qu’un réchauffement semble amorcé depuis quelques semaines.

Réchauffement aussi dans les relations franco-libyennes, avec l’accord de dédommagement des victimes du DC10 au Niger.

 

Réchauffement de la planète, inondations en Camargue, tremblement de terre en Iran, avalanches en montagne, coulée de boue, accident d’avion en Egypte, attentats en Irak, en Israël, rupture de la passerelle d’accès au paquebot, le Queen Mary 2.

A chaque évènement, on compte des vies brisées et on déplore des victimes innocentes.

 

N’y a-t-il donc que des mauvaises nouvelles ?

Sommes-nous condamnés à subir et dans l’incapacité de prévenir ?

 

Faites de la prévention et la fièvre monte !

Tenez, pour lutter contre le cancer, le prix du tabac augmente, son augmentation échauffe les esprits, peut-être même davantage celui des débitants de tabac que celui des fumeurs eux-mêmes.

 

Faites de la prévention et la fièvre descend !

Pour faire baisser le nombre des victimes des accidents de la circulation, les radars, installés au bord des routes, ces radars d’une rigueur implacable refroidissent l’ardeur des automobilistes.

 

Faites de la prévention ou de l’interdiction, et une communauté s’enflamme :

Est-il réellement besoin d’une nouvelle loi pour régler le problème des signes ostentatoires dans la vie publique, par exemple le voile, alors que l’arsenal juridique existe et n’est pas appliqué ?

En novembre 1989, un mur était détruit. Aujourd’hui, au Moyen Orient, un autre mur est en construction. Est-ce que, pour autant, la paix entre Palestiniens et Israéliens, sera au bout du béton armé ?

 

Après ce tour d’horizon, rapide, incomplet et quelque peu déprimant, j’en conviens, il ne faut pas désespérer, mais conserver l’espoir, comme le rappelait, dimanche dernier, Monsieur HOQUET, Monsieur le Maire d’Hargicourt, dans deux belles citations.

 

Revenons à notre commune.

 

Le conseil municipal a fait de la prévention ou de l’interdiction avec la pose de grilles à l’abribus, et de barrières devant l’école, et à proximité de la boîte à lettres.

Dans l’église, l’entreprise DELACROIX a fixé des plaques de plâtre aux endroits nécessaires, là où l’ancien enduit se détachait dangereusement du mur.

 

Elle a aussi consolidé le socle du calvaire situé au cimetière et en a refait le crépi.

Elle a enfin reconstruit un pilier maintenant la porte de l’entrée de la cour de l’école.

Monsieur LENGLET, paysagiste installé au village, a taillé les thuyas entourant le calvaire situé rue de Priel, et élagué les arbustes dans l’enceinte du château d’eau.

Un enduit superficiel a été étalé Chemin de Cologne, Chemin à Berbis, ceci avec l’aide du FDS, Fond Départemental de Solidarité.

Le SIDEN a réparé les 7 vannes défectueuses. Le relevé journalier de la quantité d’eau pompée fait apparaître une économie de moitié. C’est autant que les habitants de Villeret n’auront pas à payer au Bassin de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie.

Monsieur GAUDEFROY, embauché dans le cadre d’un Contrat Emploi Solidarité, épaule notre employé communal Monsieur FOULON, depuis le 1er octobre. Ensemble, ils ont œuvré à l’entretien courant du village et aussi à la réfection, tapisserie, peinture, du bureau du maire et de la future bibliothèque.

Heureuse initiative de la part de quatre dames, qui bénévolement, ont repeint les noms des soldats et des victimes de guerre inscrits sur le monument aux morts ! Ainsi, leur lecture en sera facilitée lors des manifestations au monument.

 

Le conseil municipal avait la possibilité d’acheter, à un prix intéressant l’usine Saphitex. Retranché dans sa frilosité, il a laissé passer l’opportunité. Et pourtant, c’eut été intéressant que la commune achetât cet ensemble immobilier, elle, qui ne dispose pas de local de rangement du matériel !

 

Malgré des rappels fréquents, il y a toujours des voitures qui stationnent sur le trottoir, peut-être un peu moins ces jours-ci !

 

Incivilité ou imbécillité ?

En tout cas, indélicatesse de la part des personnes qui ont déposé des sacs bleus et jaunes à la Vallée de Priel ! Un blâme pour ces individus ! Idem pour ceux qui jettent des bouteilles dans les champs, dans les talus. Ils ne savent peut-être pas que des containers à verre sont prévus à cet effet.

 

En revanche, Monsieur le Maire, vous avez félicité et remercié les sportifs qui ont gagné ou qui ont terminé bien placés dans leurs épreuves. Ces sportifs, tous sports confondus, tennis de table, judo, hand-ball, athlétisme, vous ont remis leur coupe, en échange d’un diplôme. Ces coupes sont exposées en mairie. Bravo !

A cette occasion, le président du TTVH, Tennis de Table Villeret-Hargicourt, Monsieur Bruno DELIGNIERES, celui du JCVH, Judo-Club Villeret-Hargicourt, Monsieur Michel MIOQUE, ont été mis à l’honneur ainsi que les personnes les secondant, sans oublier le professeur de judo, Mademoiselle Cathy DESSERT.

 

Le Comité des Fêtes, avec à sa tête Monsieur Jean-Marie DELAINE, a réussi en quelques manifestations à rassembler suffisamment d’argent pour offrir le repas aux personnes âgées et leur colis de fin d’année. Fort de ce succès, il a été reconduit dans ses fonctions de président.

 

L’association Dynamisons Notre Village, en plus de ses activités, notamment en direction des enfants, mardi gras, Halloween, bourse aux jouets, divers autres ateliers, a innové cette année en participant au Téléthon, avec un lavage de voitures. Une autre initiative est à mettre à l’actif de Monsieur Guy DUCASTELLE et de son épouse, c’est la formation aux premiers secours, apprentissage dispensé bénévolement par Monsieur Pascal CARY, moniteur de la Croix Blanche.

Félicitations aux heureux récipiendaires du diplôme de l’AFPS, et remerciements au professeur.

 

L’Association l’An 2000, constituée de tous les représentants des diverses associations de Villeret et sous ta présidence, Michel, a rencontré le succès à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre, salle comble, participants satisfaits. C’est encourageant. L’Association l’An 2000 est une association à but non lucratif. Les bénéfices sont entièrement reversés au CCAS et à la coopérative scolaire. Merci au trésorier, merci Bruno.

 

L’Association Communale de Chasse de Villeret présidée par Monsieur Rémi SABY, veut préserver le mieux possible le gibier, en agrainant, en piégeant, en replantant des haies.

 

L’UNC-AFN est en deuil. Son président, Monsieur Jean LELONG, s’est éteint en juillet. Le nouveau président, élu récemment, est Monsieur Gilbert HOCHARD d’HARGICOURT. C’est bien, c’est courageux de reprendre le flambeau, de continuer l’œuvre de Monsieur LELONG.

 

Jean LELONG est décédé. Triste année que celle de 2003 ! Six autres personnes l’ont suivi ou précédé : René MARIE, Guy DELACOURT, Henri THUET, Madame DABANCOURT, Jeanine pour les intimes, William LELONG et Dany DELVILLE.

 

Sept décès, et seulement trois naissances ont été enregistrées.

Ça fera trois livrets "A" de la Poste, trois livrets pour le moment, que la commune remettra à ces enfants, lors d’une cérémonie au cours de laquelle les mamans sont mises à l’honneur et à laquelle sont invités les nouveaux habitants.

 

Que nous réserve l’année 2004 ?

Puisse la paix revenir, là où il y a des conflits, des attentats ! Puisse la santé revenir là où la légionellose, la pneumonie atypique et autres maladies fragilisent nos concitoyens, puisse le système d’assurance-maladie être sauvegardé sans trop de douleurs.

 

Quoi qu’il en soit, Michel, je te souhaite une bonne et heureuse année, une bonne santé, Monsieur le Maire, je vous renouvelle, au nom de tous, nos meilleurs vœux de bonheur, de santé, et de réussite pour cette nouvelle année.

 

Monsieur Christian MARTINE, adjoint.

 

     

 

 

 

 

 

 

haut de page   

 

 

 Retour à l’accueil